Accueil
Infos Lustucrust
Liens

HISTOIRE


"QU’AVONS NOUS FAIT DE 1998 A 2016 ?"

ou "COMMENT, POURQUOI, AVEC QUI ?"

Le groupe existe donc depuis octobre 1998. Pas grand-chose de tout ça n’était prévu, en fait. Le groupe, les concerts, les disques, pendant 15 ans déjà … par accident, ou presque. Nous sommes quatre amis d’enfance, et le jour où nous avons décidé d’essayer de retrouver les notes d’une chanson d’un groupe dont le nom restera secret sur un synthétiseur, nous aurions pu faire complètement autre chose. Pourquoi pas faire de la musique ? Qui sait en jouer ? Personne. Euh si, un petit peu de guitare sèche, de la darbouka, du synthé. Pas de micro, pas d’ampli. Nous étions vraiment mal barrés. Après 9 mois de "répétitions" dans un poulailler au fond du jardin, ce fût la révélation, et ce au moment le plus inattendu, à savoir lors d’une visite à Cash Converters dans la zone industrielle de Saint-Egrève dans la banlieue grenobloise : les instruments électriques, c’est mieux que la guitare sèche (de toute façon elle était cassée en deux et accrochée au fond du jardin), la batterie c’est mieux que la darbouka, et un micro ça sert. Forts de nos nouvelles acquisitions, nous avons décidé de répéter dans un endroit légèrement plus sérieux : une chambre de 15m2, chez papa-maman. Merci à eux pour leur patience. Deux mois plus tard, en octobre 99, nous avons donné notre premier concert, pour l’anniversaire d’un ami comme le veut la tradition. S’ensuivit notre premier (vrai) concert, avec des vrais gens qu’on connaissait pas, et une bonne rigolade. Ce fut le début d’une période où nous avons joué presque chaque mois à grenoble dans une bonne partie des squats, il faut dire qu’à l’époque nous étions quasiment le seul groupe punk de la ville, ce qui faisait de nous la première partie officielle des concerts punks locaux.
 Au mois de juin 2000, nous avons quitté notre chambre à coucher pour répéter dans un local monté par Laurent qui nous à pris sous son aile quelques temps, nous trimballant à droite et à gauche en France dans son camion. Nous avons participé à l’aménagement du lieu et nous y sommes restés jusqu’en juin 2005. En septembre 2000, nous sommes allés enregistrer 2 titres en studio pour une compilation sortie sur le label des Minimum Serious, groupe de hxc mélo qui depuis a signé chez Universal Music, hahaha. Bref, merci à l’ingénieur son pour sa patience et son savoir faire, c’était pas gagné.
Si quelqu’un se demande d’où vient le nom du groupe (ce qui voudrait déjà dire que quelqu’un lit cet historique), il nous est venu -sans trop se fouler- lors d’une répétition au poulailler, par association d’idées dirait-on. Pas de sens profond, à l’époque aucun de nous n’était végétarien ou vegan, et d’ailleurs nous n’étions pas plus politisés que ça, à part nos paroles et notre démarche en tant que groupe diy. Au fil des ans, des rencontres et des expériences, nous avons passé de moins en moins de temps à faire du skate et de plus en plus de temps à nous impliquer dans les réseaux anarchistes/anarchopunks. A différents degrés, de différentes manières, nous ne sommes pas uniformes.
En février 2002, nous avons enregistré une démo 8 titres dans notre local de répèt avec du matos prêté et chopé ici et là. Raf famine (notre sonorisateur d’alors) s’est chargé du son et de l’enregistrement, et nous avons fait la pochette et envoyé des démos pour trouver des concerts. 6 mois plus tard, nous partions pour la Bosnie-Herzegovine faire trois concerts sur place, les dates trouvées sur la route s’annulant au fur et à mesure.
En juin 2003, ayant plus ou moins trouvé un fil conducteur dans notre musique, abandonné le ska, et appris à jouer de nos instruments, nous avons décidé de faire notre coming-out mondial dans la scène punk diy en sortant un 7’’. Nous avons donc cassé nos tirelires pour réunir l’argent nécessaire, lancé une souscription, et nos ami-e-s de Taenia Solium ainsi que le label parisien Le Keupon Voyageur nous ont aidé dans l’aventure. Nous avons enregistré quatre titres dans notre local de répèt, et Raf famine a faillit nous étrangler un par un. Les titres ont étés mixés chez lui, nous avons fait la pochette avec Xof, contacté les usines de pressage, l’imprimerie, et pouf  en juin 2004 nous avons reçus nos 500 disques. Les joies de l’autogestion et du diy, et 500 pochettes à plier et 500 disques à distribuer.
Pendant que nous élaborions le disque, nous avons étés rejoint par Brice, notre ami et conducteur infatigable, amateur de chiens et de gros camions, qui à assuré le son pour nous pendant quelques années avant de s'exiler dans un tipi.
L’année 2004 fût peu productive, d’une part parce que Bruno s’est cassé le bras en essayant de voler, et d’autre part parce que nous avons arrêté le groupe en août pour ce qui devait être un break d’un an ou (bien) plus. Florent (au chant) a décidé d’arrêter pour de bon au mois de juillet après un dernier concert plein taquet et une soirée mémorable finie en concours de crachat de noyaux de cerises. Depuis, il est vraiment plus fort que nous en skate. Puis Guillaume est parti faire le tour d’Europe en camion pour une durée indéterminée et David partit passer l’hiver en Norvège histoire de se remonter le moral.
Les mois passant, tout ce petit monde s’est retrouvé à Grenoble au printemps 2005 avec toujours l’envie  de faire de la musique et de continuer. Guillaume et David s’occupèrent du chant pour remplacer Florent, et après quelques mois de répèt, nous avons attaqué les concerts à trois.  Après quelques mois de rodage, et le temps de trouver nos marques et de faire quelques nouveaux morceaux, nous avons fait une mini tournée pour finir l’année 2005 en beauté, année qui fut riche en émotions comme on dit.
En mai 2006 nous avons fait notre première grosse tournée (15 dates dans 5 pays), depuis le temps que ça démangeait…

Fin 2006
nous sommes partis 10 jours en Hollande (à Eindhoven) pour enregistrer 6 nouveaux morceaux. Plutôt que d’aller enregistrer dans un studio commercial a coté de chez nous, nous avons préféré aller faire ça chez un ami, rencontré lors de la dernière tournée, qui à monté un petit studio dans son squat, et enregistre des groupes pour le plaisir. Nous avons étés accueillis à bras ouverts par Sandra et dennis. Nous avons passés 6 jours a enregistrer et mixer 15 heures par jour, c’était épuisant, et en même tant tellement plaisant d’enregistrer dans des conditions comme ça. On en a profité pour faire deux concerts sur place, quand même…
Au printemps 2007, nous avons pris notre temps pour elaborer notre deuxième disque (un 10''), faire de la sérigraphie jusqu'a ce que mort s'ensuive, écrire des textes, et se mettre plein de colle sur les doigts. Quelques concerts sympas voir mémorables pour certains, et puis une mini tournée avec plaine crasse, et une autre avec power is poison.
L'année 2008 fut une des plus productives, ma foi. On a sorti le split 7'' avec power is poison, et pour fêter ça, on est parti en tournée en scandinavie avec eux, jusqu'au nord de la suede et de la finlande, en passant par le danemark et la norvège, entre autres. Un peu moins de 10000 bornes en 18 jours. Avant de partir, on a acheté un camion collectif a 3, pour le groupe, un bel iveco. Ona tout retapé l'interieur, mis un lit et tout et tout, des enceintes, trop chouette il est notre camion. Et puis deux mois après être rentré, paf on s'est envolé pour le brésil, et encore une experience incroyable, une douzaine de dates dans le sud du pays, en bus avec les sacs a dos, les cymbales, les guitare la distro sur les epaules. La vie rêvée comme dirait l'autre...
En 2009, on a prit notre temps pour faire des nouveaux morceaux, ce qui pour nous stakhanovistes veut dire ne pas faire de concerts en même temps, sinon c'est trop à gérer... on a quand même fait un petit week end de concert en angleterre, et ensuite passé dix jours a la montagne en juillet pour enregistrer un LP, notre premier en plus de dix ans...Mr nolive de l'oiseau mort nous enregistré avec brio et detente, merci et bravo a lui. Le LP est sorti en octobre juste a temps pour notre petite tournée d'une dizaine de dates en allemagne et au danemark, ou on a eu le plaisir de rencontrer la prod, a.k.a daniel de tofu guerilla. ah, et en 2009 notre camion a rendu l'âme puis ressuscité moyennant une grosse somme d'argent aussi...
En 2010, nous sommes partis voir ce qui se passait de l'autre coté du monde, en nouvelle zélande et en australie, faire 3 semaines de tournée et rencontrer les punk locaux. Exotisme, soleil et koalas, volcans, gens pieds nus, veggie burgers et colonies de phoques etaient aussi au programme. On s'est aussi enfermé quelques jours au mois d'août pour energistrer un morceau comme des grands, un grand bravo a bruno.
2011, 2011...reflechissons...oui, on est allé jusqu'a edinburgh au cours d'une tournée de trois semaines, de la republique tchèque a l'écosse! On a revu des connaissances dans des endroits ou avait deja joué et aussi decouvert de nouvelles villes et mis les pieds dans des endroits inconnus, le bon equilibre..on a perdu un roadie en route aussi, et l'autre est parti en cavale juste après..la fin de l'année s'est finie en beautée puisque inner conflict nous a proposé de tourner avec eux, et vu qu'on ecoute ce groupe depuis un bail on etait bien content...
Au début de l'année 2012, on est retourné en amérique du sud faire 22 dates en 25 jours, au Brésil encore une fois, mais aussi en Uruguay et en Argentine. Nos amis Josimas et Andreza nous on conduit et on tout organisé pour nous, et on a aussi eu le plaisir de rencontrer Cristian à buenos aires avec qui on correspondait depuis quelques temps et qui s'est occupé des date en argentine et uruguay. Bon, c'était génial encore une fois. En rentrant on a fait quelques dates avec les hollandais pitoresques de suicide state (les anciens power is poison), et pendant l'été on a enregistré nous même des morceaux pour des compiles. S'en est suivi une période de début d'hibernation au niveau des concerts pour composer des morceaux pour un 12'' à venir. Autre fait notable de l'année 2012, non seulement tout le monde n'est pas mort, mais on a joué deux fois à grenoble en une semaine, ce qui n'était pas arrivé depuis 2001...
2013 a été une année plutôt chargée, puisque nous avons enregistrés notre deuxième 12''. Pas mal de boulot pour préparer l'enregistrement, puis 10 jours en studio dans la montagne avec l'ami nolive. 1500 pochettes sérigraphiée et moults séances de mix et de mastering plus tard, le disque est sorti à temps pour nos 15 ans. En mai on est parti faire quelques dates avec les finlandais de juggling jugulars, qui en plus de faire de la très bonne musique sont bien sympa (à leur manière!). En octobre on a fait une petite soirée au 102 pour fêter nos quinze ans et la sortie du nouveau lp. Florent est remonté sur scène avec nous pour l'occasion. Puis le lendemain on est parti en tournée en espagne et au portugual, en commencant la tournée par 3 dates avec nos amis d'inner conflict.
En 2014 nous somme partis loin une fois de plus, au japon et en corée du sud. Shingo du lable too circle à calé toutes les dates pour nous, et jp du groupe my man mike s'est occupé de la corée. Super experience, on a appris pas mal de chose, on s'est bien adaptés, on a enlevé nos chaussures et joué sans faire de pains! Il y a un tour report qui traîne quelque part sur ce site. En juillet on est parti en allemagne pour faire trois dates, top!
L'année 2015 à été très calme, paternité oblige, on en a profité pour faire des nouveaux morceaux  à gogo, et quand même une petite escapade à barcelone histoire de dire.


Regardez dans la section info/news pour les projets a venir….
 
 
Chicken’s call c’est :
Bruno : basse
David : batterie/chant
Guillaume :guitare/chant








 

 








-INFOS -
(news)


-MUSIQUE-

(music)


-CONCERTS-
(shows)

-DISCOGRAPHIE-
(discography)


-PHOTOS,
VIDEOS, FLYS-

(pictures, videos,

flyers..)
o
-HISTOIRE -
(history)


-TEXTES, INTERVIEWS-
(texts, itw)

o
-T-SHIRTS, BADGES, ETC..-
(shirts & buttons)


-CONTACT-




Haut de page